Communiqué des Réseaux du Parvis …

Le Réseau du Parvis est un espace de rencontre, de débats, d’innovations, entre catholiques d’ouverture, protestants libéraux, quelques milliers de chrétiens, au sein d’une quarantaine d’associations françaises.

A la suite de la publication du rapport de la CIASE, nous, chrétiens des Réseaux du Parvis, nous nous déclarons solidaires de toutes les victimes, enfants, jeunes et femmes abusé-e-s sexuellement, victimes d’individus religieux dépravés, mais victimes aussi d’un système clérical abusif. L’institution catholique les a privés non seulement de justice, mais de parole, afin de conserver l’apparence et l’illusion d’un pouvoir « sacré ».

Or, ce pouvoir, Jésus n’en a jamais voulu !

Il n’a jamais tué, blessé, trompé, ni exercé d’emprise sur personne.

Il a marché dans la poussière au milieu des gens. Il les a rencontrés, écoutés, soulagés, guéris. Il rendait ainsi le monde plus vivable et plus humain à son contact.

Il n’a exercé son autorité que pour libérer, redonner vie et dignité aux plus méprisés et marginalisés de son temps, malades, parias, femmes, pauvres, étrangers.

Il ne nous a laissé qu’un seul commandement : aimer Dieu en nous aimant les uns les autres.

Il ne nous a laissé qu’un rite qui nous rappelle de partager notre pain avec ceux qui n’en ont pas.

Que faire maintenant ?

Les victimes peuvent redresser la tête. Elles ont souffert, mais la honte et la souillure ne marquent que leurs bourreaux (Mt 15, 19-20). Que les coupables soient démis de leurs fonctions et punis, qu’ils payent leur dette à la société. Que leur patrimoine et celui de l’Église de France finance les indemnités versées aux victimes. Que l’institution ecclésiale, notamment la Conférence des Evêques de France, reconnaisse sa responsabilité systémique et mette en place un dispositif de justice restauratrice. Que par exemple les plus beaux calices d’or, objets  » sacrés  » du culte, soient fondus, en signe clair que rien n’est plus sacré que la moindre personne humaine dans sa dignité inaliénable.

Pour porter remède à cette crise, nous, chrétiens du Parvis, sommes conscients de la nécessité pour tous les baptisés de rechercher de nouvelles voies. Il nous faut « passer d’une culture cléricale abusive à une culture du marcher ensemble authentique étendue à toute l’Église ».

Une réponse à “Communiqué des Réseaux du Parvis …”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*